L’opéra et les marionnettes sont deux genres du théâtre très séparés et, à la fois, très voisins. Surtout dans le langage de la scène contemporaine, les arts du visuel sont de plus en plus présents dans les nouvelles créations d’opéra du monde entier. C’est le cas de cette nouvelle version du titre de John Adams, “A Flowering Tree”, création en 2006 au Vienna New Crowned Hope Festival, présentée maintenant au Théâtre du Chatelet à Paris avec une mise en scène de Vishal Bhardwaj, chorégraphie et scénographie de Sudesh Adhana, et avec la participation du marionnettiste Dadi Pudumjee dans la création des masques et des marionnettes.

A Flowering Tree

Pour comprendre cette opération, il faut connaître la volonté du Théâtre du Chatelet de poursuivre, après “Nixon in China” et “I was looking at the ceiling and then I saw the sky”, son exploration de l’oeuvre de John Adams avec cette adaptation d’un conte populaire indien traduit par A.K. Ramanujan et mise en scène par une équipe indienne menée par le grand cinéaste de Bollywood Vishal Bhardwaj. Citons les mots de Jean-Luc Choplin, Directeur Général du Théâtre du Châtelet:

A Flowering Tree

“Lorsque j’ai découvert son oeuvre, j’ai été immédiatement séduit par l’intelligence de sa direction et par la qualité de son cinéma, à la fois grand public et sophistiqué qui correspondent parfaitement à l’esprit Châtelet : de la joie, de la couleur et une grande exigence artistique ! … Passionné de théâtre et de littérature, Vishal Bhardwaj est notamment l’auteur d’une trilogie d’après Shakespeare ( Maqbool d’après Macbeth, Omkara d’après Otello et Haider d’après Hamlet ) dont l’esthétique et l’intelligence concordent merveilleusement avec la partition magnifique d’Adams. …J’ai donc confié à une équipe indienne le soin de nous donner sa vision contem­poraine d’un conte de leur enfance: metteur en scène, chorégraphe et marionnettistes inspirés par Bollywood sauront j’en suis sûr nous surprendre à la scène comme à l’écran.

Dans cette équipe, nous voulons distinguer la présence du marionnettiste Dadi Pudumjee, Directeur du Ishara Puppet Theatre Trust, de New Dheli, et Président d’Unima. Voilà quelques mots sur son expérience, communiqués le même jour de la première:

A Flowering Tree

“It’s been a year of working with a lot of ups and downs, which finally comes to its culmination this evening the 5th May at Theatre du Chatelet Paris in the Premier of A Flowering Tree: an enduring folk tale from south India, translated into english by Ramanajun and composed as an opera in 2006 by John Adams and Peter Sellers. The journey with our Director Vishal Bhardwaj, Sudesh Adhana, Gunjan Arora and many others has been most interesting and educative.”

”Ça a été une année de travail avec beaucoup de hauts et de bas, qui vient finalement à son point culminant, ce soir, 5 mai au théâtre du Châtelet à Paris dans le premier ministre de A Flowering Tree: un conte populaire durable de l’Inde du sud, traduit en anglais par Ramanajun et composée comme un opéra en 2006 par John Adams et Peter Sellers. Le voyage avec notre directeur Vishal Bhardwaj, Sudesh Adhana, Gunjan Arora et bien d’autres a été le plus intéressant et éducatif.

A Flowering Tree

“Our version using singers, dancers and puppets, gives a whole new level of understanding to the theme, and from a contemporary Indian point of view, the nurturing and degradation of nature, the woman’s soul and body- all come into this multi layered production where puppets play the objective roles of certain characters interplaying with  live singers and chorus on stage. The visuals clean and graphic, surly will create an everlasting impact on all to introspect, both the audience as well as the artists on stage….”

A Flowering Tree

“Notre version à l’aide de chanteurs, danseurs et marionnettes, donne un tout nouveau niveau de compréhension de la thématique, et d’un point indien contemporain de vue, sur le nourrir et la dégradation de la nature, l’âme de la femme et de son corps viennent tous dans cette production multicouche où les marionnettes jouent les rôles objectives de certains caractères en interaction avec des chanteurs vivants et chœur sur scène. Le visuel propre et graphique, c’est sur va créer un grand impact sur toute son introspection, à la fois pour le public ainsi que pour les artistes sur scène”

A Flowering Tree

Modelée sur La Flûte enchantée de Mozart, voilà les mots du composteur John Adams sur son travail: “L’histoire, celle d’une jeune fille pauvre qui a le don merveilleux de pouvoir se transformer en arbre à fleurs et qui tombe amoureuse d’un superbe prince, est tirée d’un conte populaire du sud de l’Inde. Le sujet fut suggéré par Peter Sellars comme il suggéra que j’inclue de la poésie traditionnelle indienne dans le livret. En utilisant ces sources pour écrire le livret, je me suis rendu compte que cette histoire avait un potentiel infini de contrastes psychologiques. Les histoires populaires sont souvent ainsi: elles semblent quelconques de prime abord mais une fois que vous vous êtes plongé dans leur imagerie et leur magie, vous nagez en eaux profondes. Le livret est écrit en anglais et en espagnol [ NDLR : certaines parties chorales ]. Je savais que le choeur, à la création, était le remarquable Scola Cantorum de Caracas et je voulais qu’ils chan­tent dans leur langue maternelle. Uti­liser deux langues est aussi une réaffirmation de ma conviction que nous vivons dans une époque d’ouverture culturelle mondiale, avec toutes les souffrances et merveilles que cela im­plique. Aux Etats-Unis, il y a une réac­tion panique à l’immigration qui s’est récemment exprimée par des initia­tives populaires « anglais seulement ». Mon plaisir à écrire en deux langues est aussi un moyen de réaffirmer que la meilleure des cultures est celle qui puise à la plus riche diversité de sources. Il n’y a rien dans la musique d’ A Flowering Tree qui puisse ne serait-ce qu’évoquer Mozart, rien d’autre qu’une certaine franchise et une simplicité de la palette musicale et de la narration. Le lien entre ma partition et La Flûte enchantée est plus dans l’esprit que dans la matière. Les deux pièces ont en commun le thème central de la jeunesse, l’évolution de la conscience morale, la transformation ( physique et spirituelle ) et la magie. [ … ] Dans A Flowering Tree, les rapports homme /femme débutent dans l’inégalité tra­ditionnelle de classe et de genre – un riche prince dominant une pauvre pay­sanne – mais ce qui suit est une histoire de découverte de soi et d’humilité. Et j’aime qu’après 3 années passées à travailler à un opéra ayant pour sujet le plutonium et la physique des hautes énergies [ NDRL : Docteur Atomic ], la chose la plus technologique de celui-ci soit un éléphant!”  (Extrait du texte publié dans The Guardian le 10 novembre 2006).

A Flowering Tree

Du 5 au 13 Mai, au Théâtre du Chatelet. + info ici.

Toutes les photos de ce reportage appartiennent à: Marie-Noelle Robert-Théâtre du Châtelet.

A Flowering Tree

A Flowering Tree”
Opéra en deux actes
Musique: John Adams
Livret: John Adams & Peter Sellars
Adapté d’un conte indien
Créé en 2006 au Vienna New Crowned Hope Festival
Directeur musical: Jean-Yves Ossonce
Mise en scène: Vishal Bhardwaj
Scénographie & chorégraphie Sudesh Adhana
Costumes: Gunjan Arora & Rahul Jain
Marionnettiste: Création des marionnettes
Dadi Pudumjee & The Ishara Puppet Theatre Trust
Lumières: Renaud Corler
Kumudha: Paulina Pfeiffer
le Prince: David Curry
le Narrateur: Franco Pomponi
Danseurs solistes:
Sudesh Adhana ( alter ego du Prince )
Ella Fiskum ( alter ego de Kumudha )
Orchestre Symphonique
Région Centre Tours

A Flowering Tree

Etiquetas: , , , , , ,